Logo, site Web, carte professionnelle, dépliant promotionnel, brochure, présentation corporative, rapport annuel, infolettre… Les supports de communication et de vente se multiplient dans le monde des affaires et deviennent un élément clé pour se démarquer de la concurrence. Ces outils de communication ne suffisent pas d’être agréable à lire. Ils doivent être clairs, performants, mais surtout attrayants. Votre image de marque est la vitrine de votre commerce, de vos produits, de vos services. Bref, la nécessité de présenter de la documentation d’une manière professionnelle passe inévitablement par le design graphique.

Le design graphique : seulement pour les experts?

Or, le design graphique est un monde en soi. Certes, le métier d’infographiste ou de designer graphique a fait ses preuves. Si vos colonnes de chiffres vous parlent plus que les blocs de couleurs, si la seule idée de mettre en page un document vous rebute, il pourrait être avantageux de s’adjoindre des services d’un graphiste. Cependant, force est de constater que plusieurs corps d’emploi peuvent un jour ou l’autre être appelés à exercer ces tâches créatives. Que vous soyez conseillère en communication, secrétaire ou encore directeur des ventes, il y a certainement moyen de s’outiller davantage et de connaître quelques fondements de base pour obtenir un design digne de votre image, soit une mise en page structurée, professionnelle et cohérente.

Preuves à l’appui

En effet, selon un article sur le blogue d’Adobe,

« les entreprises qui encouragent la créativité bénéficient d’une part de marché 1,5 fois supérieure ».

Cette donnée provient du Management Design Institute. Cela devient un fait, une réalité palpable pour les dirigeants d’entreprise. D’ailleurs, un autre article, cette fois sur 99Designs, nous illustre des données sur un sondage effectué auprès de PMEs. Selon leurs sources,

« 80 % des propriétaires de petites entreprises considèrent que la conception de leur logo, leur site Web, leurs supports marketing et leurs autres outils de marque est “très importante” ou “importante” pour le succès de leur entreprise. »

La méthode « PARCS »

Vous convaincre de l’importance du design graphique et d’une mise en page soignée. C’est fait. Maintenant, attardons-nous à quelques principes de bases de la mise en page pour vous aider à accomplir le travail requis. Dans cet article, il sera question de la méthode « PARCS », c’est-à-dire un combiné de cinq principes fondamentaux en design : la proximité, l’alignement, la répétition, le contraste et la sobriété.

Proximité

Ici, nous mettons l’accent sur la manière de regrouper les informations. Les informations de même nature devraient se retrouver ensemble, dans un bloc défini, par exemple, et non éparpillé sur la page. Le lecteur trouvera ainsi rapidement du premier coup d’œil ce qu’il recherche.

Proximité
Alignement

Alignement

L’alignement dans une composition est très important. Au point de vue esthétique, privilégier un nombre minimal d’alignements va de soi. Pensons également au lecteur, qui lit de gauche à droite et évitons l’alignement à droite et même l’alignement justifié le plus possible. En effet, ce dernier laisse souvent de grands espaces blancs inesthétiques par le logiciel dans les paragraphes.

Répétition

Plus le document est volumineux, plus ce point devient important. Ici, il est question de retrouver le plus possible une uniformité dans la présentation des éléments. Par exemple, si l’un de vos sous-titres est en Arial 14 pts bleu, faites en sorte que tous les autres sous-titres sur l’ensemble des pages possèdent la même mise en forme. Par ailleurs, il peut être intéressant de retrouver les mêmes éléments graphiques, blocs de couleurs, dispositions sur un certain nombre de pages.

Contraste

Pour rajouter du dynamisme, du mouvement à un support visuel, un contraste équilibré fait souvent toute la différence. Le contraste peut se jouer sur la taille du texte, des images, sur la graisse de la police, les couleurs utilisées. N’ayez pas peur de grossir une image, un titre. Osez parfois des couleurs vives, mais tout réside dans le bon dosage. Gardez à l’esprit le point suivant (sobriété) qui est tout aussi important!

Sobriété

Le mot d’ordre à retenir ici est « laissez respirer la composition ». Un synonyme à « sobre » pourrait être « épuré » ou encore « simplicité ». Osez le blanc. Inutile d’ajouter des fioritures à un document plus qu’il n’en faut. Parfois, certains ont tendance à rajouter des blocs, de la couleur, des effets (dégradé, ombre portée…), plusieurs éléments graphiques… Toutefois, il est souvent plus judicieux de plutôt retirer des éléments et mettre en valeur ce qui est le plus important. Enfin, pour ce qui est des couleurs, choisissez une, deux, trois couleurs (fort possiblement celles de votre image de marque) et utilisez-les judicieusement avec parcimonie.

Design graphique

Nous avons ainsi mis la table sur quelques pistes à suivre lorsque viendra le temps pour vous de mettre en page votre prochain dépliant pour un évènement ou une présentation pour un client. En terminant, rappelez-vous toujours que le design graphique n’est ni plus ni moins une forme de communication. Trouvez le meilleur allié pour vos mots : un habillage digne de la force de votre message!

Suivez nos articles pour des futurs conseils ou des bonnes pratiques en matière de design graphique ou encore pour tout autre contenu pertinent dans le domaine de la communication et du marketing. En attendant, si vous souhaitez être épaulé dans la création graphique ou la mise en page de vos outils promotionnels, nous offrons chez CPS le service de conception graphique. Profitez du talent et de l’expertise de notre équipe!